top of page

FOOD TRUCK : on vous balance tout ce qu’il y a à savoir pour se lancer

Lancer un food truck est une idée d'entreprise qui fait fureur en ce moment. Concept dynamique et adapté à l'agitation des grandes villes, il offre une flexibilité permettant de toucher une clientèle variée, des travailleurs pressés aux étudiants. Moins coûteux qu'un restaurant traditionnel, il favorise une proximité avec les clients, qui est essentielle pour bâtir une communauté fidèle. Cependant, cela exige certaines connaissances en matière de réglementation sanitaire et des démarches administratives. 


image de Foodtruck

L’immatriculation du Food Truck 


Pour immatriculer son food truck, il faut se rendre auprès de la Chambre des métiers et de l'artisanat si vous fabriquez et vendez des plats, et auprès de la Chambre de commerce et d'industrie si vous vendez également des boissons ou des produits non transformés. Cette démarche vous permettra d'obtenir un extrait K ou Kbis.


Respect de la Réglementation en matière d’hygiène


Les règles d'hygiène et de sécurité sanitaire sont strictes. Il est obligatoire d'avoir dans votre équipe une personne formée (diplôme) aux questions sanitaires. En cas de vente de denrées alimentaires d'origine animale, une déclaration auprès de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) est nécessaire. Le camion doit aussi respecter les normes de sécurité applicables aux établissements recevant du public.


Autorisation d’occupation du domaine public


Pour stationner sur l'espace public, une autorisation d'occupation est nécessaire. Cette autorisation, souvent délivrée par la mairie ou la préfecture, se présente sous la forme d'un permis de stationnement. Il est essentiel de ne pas gêner la circulation des piétons et de respecter les horaires et les règles d'hygiène fixés dans l'autorisation. Le non-respect de ces conditions peut entraîner une amende.


Taxe sur les activités commerciales saisonnières non salariées


Cette taxe locale peut s'ajouter à la redevance pour l'occupation du domaine public. Elle est due par jour d'activité et est calculée en fonction de la surface occupée. Les propriétaires de food truck assujettis à la cotisation foncière des entreprises (CFE) ne sont généralement pas soumis à cette taxe.


Gestion opérationnelle et logistique


Le choix de l'équipement pour votre food truck doit être guidé par la nature de votre menu et l'efficacité opérationnelle. Optez pour du matériel de cuisine professionnel, durable et facile à nettoyer. Priorisez les équipements polyvalents et compacts pour maximiser l'espace et la fonctionnalité dans votre camion.


Organisez votre espace de travail pour faciliter les mouvements et réduire le temps de préparation. Cela permettra d'accélérer le service tout en maintenant une qualité constante.

Une gestion précise des stocks est essentielle pour minimiser les déchets et optimiser les coûts. Utilisez, par exemple, des logiciels de gestion ou des applications mobiles pour suivre vos inventaires en temps réel et anticiper vos besoins d'achat.


 

Il est conseillé de participer à une formation proposée par les Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI) pour réussir votre projet d'entreprise. Un accompagnement personnalisé peut également être offert par les CCI pour vous guider dans votre projet.

36 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page